Accueil » Qu’est-ce qu’un interrupteur différentiel ?

Qu’est-ce qu’un interrupteur différentiel ?

par Alya
238 vues
interrupteurs différentiels

Les interrupteurs différentiels sont des composants du tableau électrique, qui permettent de protéger le circuit des basses tensions entre deux câbles. Ce dispositif joue un rôle crucial au sein des installations électriques et permet de mettre les personnes à l’abri des dangers liés à l’électricité. De plus, dans son fonctionnement, il apparaît comme un complément au disjoncteur différentiel du système électrique. Nous distinguons une certaine variété d’interrupteurs différentiels, chacun de ayant une fonction bien précise.

Quel est le rôle d’un interrupteur différentiel ?

Les interrupteurs différentiels sont des dispositifs qui surveillent les variations de courant entre la phase et le neutre et se chargent d’interrompre l’alimentation en cas de dépassement du seuil. Relié au circuit, l’interrupteur différentiel ne doit pas être confondu au disjoncteur divisionnaire, qui quant à lui a pour rôle de détecter les courts-circuits et les surcharges. 

Lors de l’installation de ce dispositif, il est rattaché à un parafoudre pour ainsi assurer la protection des habitants d’un logement contre les remontées de foudre. Au sein d’une habitation, l’écart d’intensité est généralement de 10 à 30 mA. Dans le cas où l’interrupteur différentiel enregistre un écart d’intensité dépassant ce seuil, il entraîne une coupure de courant et assure la protection des personnes.

Les différents types d’interrupteur différentiel

Dans un circuit électrique, il est possible d’installer plusieurs types d’interrupteurs différentiels. Chacun d’eux joue un rôle différent et bien défini au sein de l’installation. On distingue dans un premier temps les interrupteurs différentiels de type A, qui offrent une protection aux systèmes électriques conçus pour des appareils en particulier. Ces interrupteurs permettent de cibler les défauts des éléments fonctionnant à courant alternatif ou continue. Leur mise en place permettra donc de mettre à l’abri les circuits reliés aux équipements comme la plaque de cuisson ou encore le lave-linge. Il est important que ces différents appareils soient rattachés à un circuit protégé par un interrupteur différentiel de type A avec une sensibilité de 30 mA.  

D’autre part, on retrouve les interrupteurs différentiels de type AC particulièrement installés pour protéger les circuits communs. Ces derniers s’occupent principalement de la sécurité des circuits reliés aux prises électriques, aux éclairages, et à d’autres équipements tels que le VMC et le four. Les interrupteurs de type AC détectent les défauts pouvant affecter les composantes alternatives. 

Il existe également les interrupteurs différentiels de type F qui assurent la protection des appareils vulnérables face aux microcoupures. Parmi eux, on identifie par exemple les ordinateurs et les congélateurs. Les interrupteurs différentiels de type F sont aussi appelés interrupteurs au pouvoir immunitaire.

Que choisir entre un disjoncteur différentiel et un interrupteur différentiel ?

Avant toute chose, sachez qu’il n’y a pas possibilité de choisir entre un disjoncteur différentiel et un interrupteur différentiel. En effet, vous n’aurez pas à opter pour l’un au détriment de l’autre, car les deux dispositifs doivent figurer dans votre tableau électrique. Les interrupteurs accompagnent les disjoncteurs différentiels dans leur fonctionnement. Cette promiscuité est notamment recommandée par la norme NF C 15-100 que tout professionnel est dans l’obligation de respecter. 

Ainsi, à chaque circuit son disjoncteur divisionnaire, le disjoncteur de type A attaché au circuit des appareils spécifiques et celui de type AC relié aux circuits communs. La cohabitation des deux éléments au sein du tableau électrique sera donc importante et comme ça, les courts-circuits et les surcharges seront détectés par le disjoncteur et l’interrupteur surveillera l’intensité du courant.

Par ailleurs, la norme NFC 15-100 recommande l’installation des deux modèles d’interrupteur différentiel AC et A, pour une protection absolue en habitation. Cette dernière poursuit en précisant qu’un interrupteur différentiel ne doit pas être rattaché à plus de 8 circuits. Pour obtenir une installation réussie, l’idéal est de contacter un professionnel du domaine électrique, ne vous fiez pas à un simple bricoleur.

Facebook Comments

Vous pouvez également aimer

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité & cookies